Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/04/2008

Skinwalkers (2008)

0ff68656c7ad169df0aad1c2edac40b5.jpgRéalisateur peu prolifique aimant citer du Cronenberg à tout va et auteur notamment de deux suites navrantes (The House III et Jason X), James Isaac est le genre de réal pantouflard et peu créatif que l’on va chercher en dernier recours pour alimenter un marché vidéo destiné directement aux ados ayant du pop-corn à la place du cerveau.

Et c’est tout à fait le sort que réserve une nouvelle fois celui-ci à son dernier film Skinwalkers. Un film qui raconte une légende Navajo dans laquelle un jeune enfant de mère humaine et d’un père skinwalker (sorte de loup-garou) devra mettre un terme à la course sanglante de dissidents assoiffés de sang et devenus dépendants de chair humaine.

Et voici notre gamin, protégés par Mamy, Tonton, la cousine Kathe et le vieux guerrier navajo qu’on a sorti de la réserve pour la bonne cause, qui se retrouve en famille sur la route dans un vieux car blindé et déglingué, tentant d’échapper aux récalcitrants de la race lycanthrope juchés sur leurs Harley, les lunettes clinquantes, la veste Sonny Crocket du dernier cri et un regard porté sur l’horizon aussi intense et profond que celui de Lorenzo Lamas dans le Rebelle.

Avant de s’endormir au bout d’une demi-heure on se souviendra vaguement de combats de rues façon western (enfin c’était la volonté du moins), de personnages sanglés se débattant comme des fouines prises au piège et de loups-garous au graphisme très cheap et déjà (trop) vus ailleurs.

Une mise en scène stéréotypée et bâclée et certains acteurs peu charismatiques (là Jason Behr concurrence Lorenzo) viennent achever définitivement tout intérêt pour ce Skinwalkers qui ne révolutionnera pas le cinéma lycanthrope loin de là.

Toujours parmi ces acteurs on appréciera néanmoins les présence de la jolie Rhona Mitra à la poitrine décidément multidimensionnelle, du pourtant très bon Elias Koteas (Zodiac) ou encore Natassia Malthe, Typhoid dans Elektra.

Un PG-13 sans surprise et gentil tout plein qui aurait pu encore intéresser il y a une dizaine d’années sans doute mais qui maintenant souffre terriblement de la comparaison avec ses prédécesseurs comme Underworld, Dog Soldiers ou autres films du genre.

Ma cote: 3/10 

06/05/2007

Cinegore News

f78033ab63f4f7f5f8cfb52daaad6f94.jpgAujourd'hui Cinegore crée une nouvelle rubrique consacrée aux nouveautés ciné glanées ci et là chez les spécialistes. 

Avec pour commencer la bande annonce d’un film qui risque de faire parler de lui dans les semaines à venir je veux parler de The Mad. Film sans prétention alliant  humour et gore et contant l’histoire de vaches contaminées transformées en hachis et consommées par les bouseux du coin. Après Black Sheep et Horribilis,  nous voici à nouveau plongés dans le surréalisme dingue. Voir le trailer ici

Dvdrama nous présente un nouvel extrait du film très très très attendu de Tarantino qui se lance dans le film gore avec son acolyte Robert Rodriguez. Voir le trailer ici et le dossier du film ici

Une bonne nouvelle pour tous les passionnés de la trilogie Evild Dead. En effet Sam Raimi vient d'annoncer un quatrième opus. Le scénario et la réalisation seront orchestrés par son frère mais Bruce Campbell ne serait pas interessé pour reprendre le rôle qui l'a rendu célèbre. A suivre...

Enfin pour terminer aujourd’hui, le 13 juin sortira en salles le film A l’intérieur, réalisé par Julien Maury et Alexandre Bustillo, deux anciens journalistes de Mad Movies. On y retrouvera Alysson Paradis et Béatrice Dalle mais aussi Nicolas Duvauchelle et Nathalie Roussel. L'histoire suit Sarah, qui à la veille d'accoucher, passe le réveillon de Noël seule chez elle. Quelqu'un frappe alors à la porte. Derrière, une femme est prête à tout pour arracher l'enfant qu'elle porte en elle. Pour voir le trailer c’est ici.