Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/12/2007

Masters of Horror 2: Pelts

47985ecdcf2045aefbdf084453707376.jpg
Je n’ai pas pu attendre plus longtemps je l’avoue. Que dire ? Un Dario Argento dans ce coffret Masters of Horror ça vous trotte dans la tête inlassablement et donc… vous succombez.

Enthousiasmé par le Jenifer de la saison 1 c’est avec impatience que vous abordez ce Pelts. L’histoire d’un créateur/vendeur de manteau en fourrure qui tombe par hasard sur des peaux de raton laveurs de qualité et de beauté uniques. Trop belles et trop uniques justement ! Car derrière celles-ci se cache une malédiction qui tue via d’atroces mises à mort quiconque les caresse.

Dans la peau de ce créateur un Meat Loaf ayant retrouvé un rôle digne de son talent depuis Fight Club, c’est dire comme il est sous-utilisé. Personnage abject que ce Jake Feldman amoureux fou d’une strip-teaseuse au corps parfait et idéal selon lui pour porter ce manteau unique lors du prochain défilé.

Et c’est parti pour 60 minutes de tension, de suspens et surtout de scènes gores absolument dégoûtantes. Jugez plutôt : un home pris de folie se découpe la peau du ventre au ciseau tout en se vidant les entrailles dans une frénésie incroyable, un autre qui se suicide en plongeant sa tête dans un piège à loup ou encore une couturière qui meurt étouffée après s’être cousu elle-même les yeux, le nez et la bouche. Heinhein…

Cette campagne cinématographique anti-fourrures nous plonge ainsi dans un délire superbement orchestré par le maître Argento, sans limites, sans tabou bref un film osé et irrévérencieux comme on les aime le tout plongé dans une atmosphère hautement érotique. Le tout condensé dans un épisode respectant parfaitement les 60 minutes demandées à l’inverse de Jenifer où l’on restait quelque peu sur sa fin.

S’imaginer que ce film fut diffusé sur une des plus grosses chaînes américaines est tout simplement impensable de par chez nous sauf via les chaînes cryptées. On avait refusé de diffuser un Miike de la première saison car jugé trop violent mais très franchement celui-ci est d’une extrême horreur. Ça tombe plutôt bien !

Ci-joint un des passages les plus hard de l’épisode ! Attention âmes sensibles…

Ma note: 8/10