Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/07/2007

La légende de Mary Shaw

da76910891854a19dfb9a4153866b3d9.jpgAvec James Wan aux commandes pour l’adaptation de la ténébreuse légende de Mary Shaw on s’attendait à une réussite tant la saga Saw écrite par ce jeune prodige nous avait impressionné. Le scénario s’inspire donc de l’histoire (vraie ?) de Mary Shaw, suffragette américaine de la première heure, célèbre féministe connue surtout pour ses rôles engagés au théâtre. Malheureusement en 1929, elle fut violée et assassinée non sans avoir eu la langue coupée avant de mourir. La légende ne dit-elle pas : « Prenez garde au regard de Mary Shaw. Elle n’avait que ses marionnettes et aucun enfant. Et si la nuit elle vient vous tourmenter, assurez-vous de ne jamais, jamais crier ».

La scène d’ouverture de Dead Silence vous lance directement dans l’ambiance du film. Comme d’habitude chez Wan on va directement à l’essentiel de façon efficace et extrêmement angoissante. Tout le film tourne autour d’une poupée maléfique qui sert de relais à la vengeance démoniaque de Mary Shaw. Cette poupée est déjà impressionnante et nous fait furieusement penser à cet épisode de la Quatrième Dimension ou Terry Savalas était lui aussi confronté à une poupée de ventriloque terrifiante et dangereuse (Living doll, 1963).  

1c6a88f6941d2cd09fcc1752049ebfa3.jpg

 

Certaines scènes sont franchement très bien réalisées et vous laisse pantois de frayeur. Malheureusement le film est assez inégal et c’est là sa grande faiblesse. Ces rares moments terrifiants ne permettent pas de rester concentré tout le film durant et si vous êtes fatigué de votre semaine vous vous surprendrez à piquer du nez. Néanmoins le film est de bonne facture mais on était en droit d’attendre autre chose de la part de James Wan. Le final, désormais sa marque de fabrique à l’instar d’un Shyamalan, rachète quelque peu le film et en surprendra plus d’un.

Ma note: 6/10 



Pour ceux que cela intéresse voici la première partie de cet épisode de Twilight Zone avec Terry Savalas. Grandiose!!