Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/04/2008

Oxford Murders (2008)

85604822a11743fe8d4b92ceca334166.jpgDixième film du réalisateur culte Alex de la Iglesia, Oxford Murders est paradoxalement son premier hors frontières espagnoles. L’intrigue se déroule sur le campus de l’université d’Oxford où une série de meurtres se succèdent régulièrement. Martin (Elijah Wood), jeune étudiant ambitieux et Arthur Seldom (John Hurt), professeur émérite et suffisant, se retrouvent plongés un peu malgré eux dans l’enquête qui s’annonce difficile.
Une intrigue complexe s’articulant autour de théorèmes mathématiques, d’ésotérisme ou encore d’histoire médicale et philosophique qui noie parfois le spectateur dans l’incompréhension ou l’inattention. Néanmoins, le scénario écrit par le comparse de toujours, Jorge Guerricaechevarria, tient la route et pour peu que l’on arrive à le suivre passionnant. Un récit policier de haute voltige grâce à l’interprétation de deux grands acteurs qui trouvent ici l’occasion d’exprimer amplement leur talent à travers des personnages intrigants et hors du commun.
Alex de la Iglesia, bénéficiant d’un budget de 10 millions de dollars, arrive malgré un casting et une production internationaux à imposer son style latin et déjanté qui se mélange admirablement pour l’occasion avec la sobriété et le flegmatisme anglais. Un cocktail délicieusement mis en scène dont notamment de très beaux cadrages et un plan séquence absolument prodigieux où en deux trois minutes le réalisateur espagnol nous montre via une caméra zigzagante tous les protagonistes en différents endroits de la ville, démarrant de la bibliothèque pour se terminer sur le plan d’une défunte assassinée. Un exercice de style virevoltant bien trop rare que pour ne pas le remarquer.
Pour le reste, Oxford Murders est une œuvre classique au dénouement logique et qui raviront les amateurs de films policiers un peu hors normes. Rien de renversant mais très plaisant néanmoins. Et puis cerise sur le gâteau, une Leonor Watling so gorgious en couple avec un Elijah Wood plus mâle que d’habitude, étonnant mais intéressant…
 
Ma note : 7/10 
 

Les commentaires sont fermés.