Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/03/2008

I Know Who Killed Me (2008)

a992786e211af0e67d3fd425242cd313.jpg

Victime de la réputation sulfureuse de son actrice principale et de la récompense empoisonnée (la framboise d’or 2008) qu’elle a reçue il y a peu, le film I Know Who Killed Me ne partait donc pas avec les faveurs du public et de la critique internationale avant même d’être diffusé.

Aubrey, une jeune fille enlevée en pleine ville, est retrouvée quelques temps plus tard le bras et la jambe amputées. Devenue totalement amnésique, celle-ci décide, une fois rétablie, d’entamer sa propre enquête pour connaître le tueur en série responsable de sa nouvelle vie.

Ce qui d’emblée frappe avec cette œuvre étrange c’est la très belle photographie de certaines scènes léchées et notamment celle du strip-tease où l’on voit Lyndsay Lohan se trémousser dans une danse émoustillante et engageante très clip MTV. Sans nul doute un des maîtres atouts du film avec également le choix des couleurs très contrastées dont ce bleu énigmatique qui revient sans cesse ou encore ces fondus écarlates entre certains chapitres.

Malheureusement cette originalité artistique ne s’accompagne pas d’un scénario sans reproche loin s’en faut. Un script très brouillon (de nombreux flash-back déroutants) malgré une idée de base originale et intéressante (inracontable sous peine de dévoiler l’intrigue) mais qui n’arrive pas à s’imposer mettant en cause une série trop importante de clichés et d’invraisemblances empêchant par la même occasion tout investissement dans l’histoire de la part du spectateur. Et c’est franchement dommage car c’eût été plus judicieux une approche moins expéditive du cas de cette malheureuse terriblement amputée après des jours de torture et qui, ici, reprend le dessus moralement et physiquement en un temps record annihilant ainsi toute empathie pour ce personnage intéressant. Une vision physiquement et psychologiquement plus réaliste d’Audrey aurait gagné à y être mieux développée et pourquoi pas via un voyeurisme trash (à la Cronenberg) et cru.

Dommage car on sentait Lyndsay Lohan capable de soulever le défi contredisant ainsi les nombreuses critiques incendiaires et injustifiées à son encontre (sans doute suis-je ensorcelé). C’est même le seul choix judicieux et crédible d’un casting épouvantable où l’on retrouve en papa « malheureux » un Neal McDonough (The Hitcher 2007) insipide voire inutile, une Julia Ormond dans un rôle beaucoup trop étriqué pour un talent comme le sien ou encore un Brian Geraghty icône même des teenagers américains surhormonés.

Bref un film étrange qui passe tristement à côté de son sujet mais qui n’est pas non plus dénué d’intérêt et n’est pas non plus le gros bide de l’année. Il existe dans I Know Who Killed Me une atmosphère certaine et des scènes de tortures très impressionnantes dues en partie à un maquillage remarquable et des effets spéciaux subtiles et discrets. Dommage donc ce scénario trop léger (on soupçonne trop vite l’identité du serial killer), expéditif et lourd de ces éternels clichés phagocytant un certain cinéma d’horreur américain qui caresse dans le sens du poil…

Ma note: 5/10 

Commentaires

J'ai même l'impression que l'identité du tueur est dévoilée dans la bande-annonce...dommage mais je pense que j'irai quand même le voir au Bifff! :)

Écrit par : Sam's | 05/03/2008

Les commentaires sont fermés.