Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/02/2008

The Last Horror Film

93bea78232c653ff5a2ffad6b9449867.jpg

Quand on parle de Joe Spinell on pense irrémédiablement à Maniac et à son incroyable interprétation dans le rôle de Frank Zito psychopathe assassin trouvant dans ses meurtres crapuleux le moyen d’échapper à une enfance douloureuse. Certes, c’est beaucoup résumer une carrière très riche dans laquelle on trouve notamment des rôles dans Rocky, The Godfather, Taxi Driver, Brubaker en bien d’autres encore.

C’est fort de cette notoriété et de ce rôle phare dans Maniac que le réalisateur, acteur et producteur David Winter offre un nouveau rôle de psychopathe à Joe Spinell pariant ainsi sur un succès commercial gagné d’avance. Plus fort encore et quitte à mettre toutes les chances de son côté, Winters, toujours lui, parviendra même à recréer le couple phare du film culte de Lustig puisque Caroline Munro, la plus sexy scream queen de tous les temps, vient se joindre au casting.

L’histoire, quant à elle, retrace l’évolution psychotique de Vinny Durand, amateur de cinéma, obsédé par l’actrice star Jana Bates et qui décide de rejoindre le festival de Cannes où celle-ci doit présenter son dernier film d’horreur. Son objectif ? L’obliger à jouer dans son film amateur coûte que coûte…

Sorti un an après la tentative d’assassinat sur Ronal Reagan par John Hinckley dont l’unique but était d’attirer l’attention de l’actrice Jodie Foster, David Winter n’eut qu’à puiser dans l’actualité internationale ambiante pour alimenter un scénario cousu de fil blanc.

Le film s’apparente d’ailleurs aux classiques du genre tout en empruntant des idées originales comme la création d’un film d’horreur dans le film lui-même, comme la polémique suscitée lors du festival par la violence des films d’horreur particulièrement depuis que les médias savent que Hinckley lui-même était amateur du genre ou encore les nombreux hommages rendus au cinéma de la Warner notamment.

Si on regrette que le casting ne soit pas toujours à la hauteur de son acteur culte, on doit bien avouer que ce film regorge de scènes troublantes, d’un érotisme suranné, parfois gore et des twists imprévisibles. Parfois maladroit dans sa mise en scène, l’ensemble de l’œuvre représente néanmoins un bel hommage aux films de genre et n’hésite pas à prendre la défense de ceux-ci en décernant la Palme d’or cannoise (c'est de la fiction hein) attribuée pour la première fois à un film d’horreur (dont le réalisateur, le producteur et l’actrice principale ont disparu). Souvent comparé à tort au célèbre Maniac le film n’eut pas toujours les faveurs de la critique malgré les nombreuses subtilités scénaristiques du film. Moins sombre et pessimiste, les Frénétiques n’en reste pas moins un film qui tient la route de bout en bout et qui ne peut s’empêcher parfois de nous envoyer un clin d’œil au Taxi Driver de Scorcese avec, rappelez-vous, la délicieuse… Jodie Foster. Quand on vous disait que l’histoire est un éternel recommencement…

Ma cote: 6/10 

Commentaires

Merci de la réponse !!

Ouais j'étais comme toi au début mais faut dire ke ces films deviennent tous les memes et sa devient soulant...toujours la mem histoire les memes scènes, mais c'est le style américain, car les films asiatiques et français on toujours un bon scénar

C'est ca le problem on est en plein dedans le creux de la vague on est meme dans la crevasse !!! lol

Heureusement qu'il ya des gens comme Eli Roth (réal de Hostel) qui affirme que sa devient ridicule qu'il n'y aura pas de Part.III après avoir vu Spider-Man3

Et bon pour les films cité précédement, ouais c'est beau visuellement mais rien qui fait un film originale et avec les moyens du cinéma d'aujourd'hui c'est triste, de 30 dysofngt à see no evil...

Un film bien torché pour moi c'est SEVERANCE et Hosel par exemple, mais la on est dans la décénnie du remake...
Big Up à Mr.Gore Sliclez !!!

Écrit par : benkho | 07/02/2008

Les commentaires sont fermés.