Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/12/2007

Dead End

85251bd6b8b8a21da3d6aa69c3627dc9.jpg

Sorti en 2003 aussi fugace et discret qu’un ovni, Dead End est pourtant une véritable petite perle d’humour noir et d’angoisse.

La famille Harrington se retrouve en voiture rendre visite à la famille située en Province pour le réveillon de Noël. Le père, Frank, prend une route de campagne espérant ainsi arriver plus tôt à la fête familiale.

Basé sur la légende urbaine de la Dame Blanche où une femme vêtue de blanc faisant de l’auto-stop sauve de la mort toute personne qui accepterait de la prendre en voiture, ce film propose ici sa propre version et celle-ci est autrement plus sordide. La mystérieuse ressemble plus à une Jennifer au corps somptueux de Dario Argento (Amber Smith quand même) mais terriblement dangereuse.

Ce qui très vite ressort du film c’est cet humour noir ravageur entre les membres de la famille où tout le monde se balance les vérités à coups de petites phrases assassines. Nous avons la fille qui se révèle enceinte après avoir vu son mec se faire exploser, le fils qui avoue à ses parents conservateurs être un grand consommateurs de joints et qui dès qu’il a le temps va se faire une petite branlette dans les bois discretos, la mère et son gâteau de Noël qui pue le cul qui pète les plombs et avoue son infidélité à son mari et enfin le père, icône de la famille traditionnelle américaine, qui voit son autorité quelque peu malmenée et qui au fil des évènements martèle à qui veut encore l’entendre : « on va appeler la police ».

Et sur cette route déserte (filmée à la David Lynch comme dans Sailor and Lula) qui semble ne mener nulle part se succèdent les scènes d’angoisse pudiquement gores ainsi que les rencontres effrayantes qui obligeront pour les moins couillus de mettre la main devant les yeux

On rigole, on sursaute, on sèche une larme (ma tendre hein pas moi… meuh non pfff!) et on apprécie au bout du compte ce film onirique simple mais efficace et qui fait mouche à chaque fois que c’est nécessaire. La fin nous offre un twist étrange. Les acteurs sont parfaits dans leur rôle respectif avec néanmoins mentions spéciales à Lin Shaye et à ce Ray Wise injustement trop rare au cinéma.

Ma note: 7/10 

Commentaires

Oui elle est bien ta critique par rapport au film...

Écrit par : Maeva | 22/12/2007

Merci Maeva c'est gentil!
Bonnes fêtes!

Écrit par : Gore | 23/12/2007

Les commentaires sont fermés.