Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/12/2007

The Masters of Horror: The Damned Thing

c1a925232d5bc7449c4971c5bcec19cd.jpg

c6c8a4c8b80ee81f72bb4021229ff375.jpgAaaah les fêtes, les anniversaires… Que d’occasions de recevoir multitude de cadeaux judicieux. C’est déjà le cas pour moi avec le box de la saison 2 des Masters of Horror. Merci à ma douce donc ! Gâté hein ?

Bref on commence donc avec l’épisode 1 de cette série américaine qui pour rappel comporte 13 short films de 60 minutes réalisés par les plus grands réalisateurs de films d’horreur actuels. Une sorte de Quatrième Dimension en plus gore.

Et c’est Tobe Hooper qui ouvre le bal avec Les forces obscures (The Damned Thing). Une histoire tarabiscotée dans laquelle un sheriff (Sean Patrick Flanery empâté), traumatisé par un drame survenu dans une enfance pourtant idyllique, constate que sa ville ne tourne plus très rond et que la haine pervertit soudainement les cœurs des habitants. Une force maléfique recherche sa prochaine victime.

Tourné dans le Sud si cher à Hooper, le film nous offre quelques scènes bien gores et douloureuses (un père de famille éviscéré, un dingue qui se suicide à coups de marteau dans la tronche ou encore la moitié d’une jolie nana après accident) et heureusement on va dire !! Car en dehors de ces scènes pimentées… RIEN ! Avec l’ami Tobe on devait s’y attendre compte tenu de la multitude des navets proposés depuis plus de vingt ans. Mike Garris (créateur de la série) est plutôt mal inspiré de faire encore appel à ses services mais bon que voulez-vous Chainsaw reste sa carte de visite.

Le film est long, trop long ! Un comble quand celui-ci fait… 60 minutes ! Les acteurs sont insipides, peu charismatiques à l’image d’un Flanery en fonctionnaire Wallon se réveillant péniblement pour la pause café.

Dommage une nouvelle fois donc car les budgets sont là. A décharge de Tobe Hooper le scénario écrit par le fils de Matheson se tient sur un confetti et ne permet en rien de créer un film d’horreur digne de ce nom. Heureusement, l’épisode suivant réalisé par John Landis semble mieux engagé…

Ma note: 4/10 

Commentaires

Coucou !
Chouette cadeau !
A quand un article sur l'abonimable Dr Phibes, le cauchemar de mon enfance ?

Écrit par : Marjorie | 10/12/2007

J'y pense, j'y pense Marjo!
Ainsi Anton Phibes avec son trou dans sa trachée te fesait peur?
Toutes ses inventions terribles de mises à mort! D'une originalité!! Plus fort que Jigsaw! Promis je ferai un jour un article!
Merci de ta fidelité! ça me touche!

Écrit par : Gore | 10/12/2007

Ben disons qu'il ne m'inspirait pas confiance.

Écrit par : Marjorie | 11/12/2007

Les commentaires sont fermés.