Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/11/2007

Halloween: 20 ans après!

4d813b851d98e14cffddcc8b706e5627.jpg
 
b589779440731266ca9973a6ab2bcb9b.gif

 
Halloween 20 ans après ! Autant  dire que Steve Miner (Lake Placid, Warlock) fait fi de ce qui a été tourné depuis le Halloween 3. Logique puisque le coup de force de la production (Moustapha Akkad) est d’être parvenu à convaincre Jamie Lee Curtis de rempiler pour un nouvel épisode de la saga. Autant le dire tout de suite c’est la seule réussite du film.

Vingt années sont passées donc et Laurie Strode, devenue entre-temps directrice d’un campus universitaire coule des jours paisibles depuis les massacres de Haddonfield. Laurie a un un compagnon, une sorte de George Clooney en moins bien, et un fils John interprété par le tout nouveau Josh Hartnett dans son premier rôle au cinéma. Celui-ci ressent à la veille d’Halloween de furieuses envies de faire les 400 coups au grand désespoir de sa mère pour qui la fête des morts reste une date anniversaire redoutée.

A juste titre puisque notre Michael Myers se fait la belle et tombe sur le dossier médical de Laurie Strode connaissent ainsi sa nouvelle fonction et adresse. Voici donc notre joyeux boogeyman s’invitant au campus pour faire la peau à quelques ados « screamesques ».

Laurie ne se doute de rien, embrumée qu’elle est dans les vapeurs d’alcool, mais ressent tout doucement la présence de son tueur de frère. Elle qui se faisait passer pour morte c’est plutôt raté ! Et ici plus de docteur Loomis pour l’aider. On remarquera d’ailleurs la drôle, furtive mais sympathique apparition de Janet Leigh donnant conseil à notre Laurie.

Et commence alors une longue série de « Bouh t’as peur !!! » et de reflets esthétiquement réussis de Myers dans les différents miroirs qu’il rencontre. Le massacre commence dans une scène de monte-charges plutôt réussie qui sera en fait la seule scène relativement flippante du film. L’autre scène intéressante est celle où Laurie Strode et Myers se regardent de chaque côté d’une vitre pour la première fois depuis vingt ans.

3afec6433d6ee8c00132c62d36d29ec0.jpg

Une nouvelle fois pas de gore, des clichés trop évidents, aucune inspiration innovante se basant trop facilement sur le déjà vécu de la saga. Cette œuvre fainéante n’arrive même pas à nous faire peur préférant jouer sur le suspens que sur l’horreur pure. On ne peut s’empêcher de crier au scandale et au gâchis avec une telle distribution et surtout pour le 20 ème anniversaire.

Seule la scène finale offre une issue originale et inédite nous posant même la question de savoir pourquoi elle ne fut d’ailleurs jamais exploitée.

Une déception donc pour ce septième épisode qui n’apporte rien et pour lequel le réalisateur ne s’est franchement pas beaucoup foulé. Dommage…

Ma note: 4/10 

23:10 Publié dans Critiques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Halloween, gore, cinegore

Les commentaires sont fermés.