Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/11/2007

Halloween 2

4d813b851d98e14cffddcc8b706e5627.jpg
b49bbc97f87ada86f64298c3e92d36ed.jpg

On prend les mêmes et on recommence ! Mike Myers n’est pas mort et déambule à travers les rues de Haddonfield pour mettre la main définitivement sur sa sœur transportée à l’hôpital suite à ses attaques.

Halloween II commence par les trois dernières minutes du premier opus de 1978. Réalisé en 1981 par Rick Rosenthal (Bad Boys, Halloween Resurrection) avec toujours le duo Debra Hill et John Carpenter à l’écriture on suit ainsi la nouvelle chasse à mort du célèbre Mike Myers quasi en temps réel. Le relais est savamment orchestré et aurait très bien pu sortir en 78 tant rien ne semble être différent.

En pleine fête d’Halloween (toujours une citrouille dans le champ pour le rappeler), la ville est en état de siège, les patrouilles de police circulent à la recherche du tueur et les téléphones chauffent qui circulent l’information et les messages d’alerte. Le docteur Loomis met en garde les autorités : « il n’est pas humain ».

Mike Myers est tapi dans l’ombre. Il est toujours filmé dans un reflet, tantôt un miroir, tantôt un rétroviseur. Tout comme le premier opus, la photographie est soignée, étudiée. On ne change pas la technique qui gagne.

Un maigre flashback nous apprend que la mère de Michael n’est en fait pas sa vraie mère. Pourquoi Mike est-il en chasse pour tuer sa sœur ? La note écrite de sa main sur le tableau de classe de celle-ci peut-elle nous éclaircir ? SAMHAIN, le seigneur celte des morts, la fin de l’été.

30305987e08433791355eb000ad6a8fa.jpg

En attendant Laurie Strode, soignée dans l’hôpital du coin, sent la présence future de son frère et décide de quitter péniblement sa chambre. La course poursuite est haletante, stressante. Le personnel hospitalier a payé la présence de Laurie au sein de l’établissement. La scène de meurtre dans le bain à bulles avec une infirmière aux seins à faire damner… les saints se voit étranglée dans un bain bouillant.

L’issue se dessine dans une salle d’opération où le docteur Loomis et Laurie Strode se retrouvent coincés. Sans dévoiler l’issue sachez qu’elle est censée mettre un terme définitif à Myers de façon irrévocable. Censée…

Bref une suite à la hauteur de l’œuvre originelle, créée dans le même moule. A noter que la suite de la carrière du réalisateur créée un doute sur la paternité du film. Trop la patte de Carpenter ?

Ma note: 9/10 

00:05 Publié dans Critiques | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : halloween 2, horreur, gore

Les commentaires sont fermés.