Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/09/2007

30 Days of Night: Blood Trails Part 4!

006afb76d9f2411c0f7b2a535ea2de03.jpg

29/09/2007

Pink dans les catacombes de Paris

ae3e330b160ce3e3c3411c07a46b5818.jpg

Encore un film labellisé « tiré d’une histoire vraie » et dont on se demande toujours la véracité de cette info. Hostel s’est inspiré d’une vague histoire de riches tortionnaires en Thailande, ILS s’est inspiré d’un couple autrichien enlevé et tué par de jeunes ados « dans un pays de l’Est » et j’en passe. Mouais ! C’est un peu facile ce genre de procédé qui consiste à rendre réaliste une histoire sordide simplement en apposant cette info du reste impossible à prouver. Soit ! Ici donc pour ce Catacombs l’histoire s’inspire de disparitions réelles survenues dans les catacombes de Paris. Il n’en fallait pas plus pour que les réalisateurs Tomm Coker et David Elliot décident d’en faire le point de départ d’un bon petit film d’horreur. L'histoire raconte les mésaventure d'une jeune américaine venue faire la méga teuf en France dans les raves party interdites où se retrouvent les créatures de la nuit. La police nettoyant tout ça au Karscher, la pauvre fille se voit malheureusement contrainte de courir dans ces dédales de crânes pour ne plus retrouver la sortie. Le problème, c'est qu'un tueur barbare niché dans ces bas-fonds compte bien lui faire passer le goût dela fête...

La bande annonce est plutôt bien faite et on aura le plaisir de voit la bombe Pink dans la distribution. Ce n’est pas sa première apparition mais c’est surtout son premier grand rôle. Rien que son nom devrait permettre au film de sortir en salle chez nous avant le DVD.

 

00:05 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : catacombs, pink, horreur, gore

28/09/2007

La maison des 1000 corps: la critique!

5322754851ec84e530732f9c08523008.jpg

Mais quelle claque ! Subjugué par Devil’s Rejects je ne m’imaginais pas voir une première œuvre aussi dense et aboutie. Décidément avec Rob Zombie on entre dans une nouvelle dimension et on aborde un virage important dans le cinéma d’horreur. Si on a pas attendu celui-ci pour se lancer dans la surenchère de scènes gores on découvre néanmoins le réalisme glacial, inhumain et immoraliste de son cinéma. Déjà abordé dans les années septante avec Massacre à la tronçonneuse, le goût du glauque immoraliste n’avait jamais été porté à cette ampleur dans le cinéma de genre.

Quatre jeunes en voyage décident de découvrir d’un peu plus près la légende du Docteur Satan. Renseignés dans un premier temps par un tenancier de bar musée ils découvrent alors une vieille demeure abritant une famille satanique adorateurs du célèbre Docteur Satan attendant ses prochaines victimes.

Ce qui marque dans un premier temps chez Rob Zombie ce sont ces personnages d’une insensibilité cruelle et implacable. Tournant toujours avec la même petite équipe d’acteurs il a imposé en deux films des personnages désormais incontournables du cinéma d’horreur avec des barjos comme Captain Spaulding, Baby Firefly et son frère Otis.

La Maison des 1000 corps c’est du Terry Gilliam, du Lewis Caroll déjanté, du David Lynch voire du Tobe Hooper mais c’est d’abord et avant tout du Rob Zombie tout simplement. Le cadrage de ses scènes n’a rien à envier à celui d’un Coppola tant l’image est belle et travaillée. Avec ses décors de fête foraine, Rob Zombie s’en donne à cœur joie dans le lourdingue comme ces trois victimes déguisées en lapin et accrochées en hauteur comme pour être évidées. Et cette femme fuyant le Docteur Satan en tenue d’Alice au Pays des Pervers Pèpères. Même Tobe Hooper dans son Chainsaw 2 n’arrive pas à la cheville de ce chef d’œuvre. Oui mesdames et messieurs car pour moi ce film est une pure merveille du genre !

Le scénario fellinien aurait pu en noyer plus d’un dans le sommeil et/ou l’ennui mais le vrai exploit de Zombie c’est d’arriver à nous captiver et nous emmener dans un voyage au bout de l’enfer en nous retournant comme dans le tambour d’une machine à laver et en ressortir épuisé mais en ayant l’impression d’en avoir eu pour son fric.

Ce film ne ressemble à nul autre pareil et confirme la sélection du dernier Mad Movies qui répertoriait Rob Zombie parmi les 13 réalisateurs qui sont entrain de marquer l’histoire du cinéma de genre pour les prochaines années.

Vivement Halloween... J-34 

Pour relire la critique de Devil's Rejects c'est ici

Ma note: 10/10 

27/09/2007

Qui va succéder à Black Betty ?

49971d33238a90bc8fcdf24a0fb2f000.jpg
Un concours a lieu actuellement pour la deuxième année consécutive sur un des sites les plus visités au monde. L’évènement Miss Horrorfest2007 offre la possibilité de remporter 50000 dollars et un contrat avec la société After Dark Films en soumettant à Youtube une vidéo de 90 secondes mettant en valeur la beauté plastique de la Miss à travers un petit film d’horreur amateur.
Pour l’instant existe une cinquantaine de vidéos sur le site. Les filles présentées sont pour tous les goûts et les films sont de qualité différente. Du petit film tourné en amateur dans sa salle de bain au film de qualité aux effets spéciaux surprenant vous avez franchement de tout. L’année dernière la Miss s’appelait Black Betty et celle-ci remet donc en jeu sa couronne.
C’est sympa, marrant et parfois pour ces messieurs cela vaut le coup d’œil.
Pour les vidéos des nanas c’est ici.
Pour le règlement du concours c’est ici.
Pour le site officiel c’est ici.
Si c’est pas du travail d’investigation ça hein ? Pour vous mes gaillards voici la sélection Gore Sliclez.

Guinevere Dracon 

 

Shannon Lark 



Gina DeVettori

26/09/2007

Vidéos gratuites 30 Days of Night: Blood Trails

c490d92cea35d2c4f8066787780c2d5e.jpg

 

Le film 30 Days of Night n’est pas encore sorti que déjà des prequels de plus ou moins 4 minutes sont accessibles exclusivement sur Internet via le toujours remarquable site Fearnet.com. Pour l’instant il en existe trois et les prochains sortent les jeudis 27 septembre, 4, 11 et 18 octobre soit 7 épisodes remarquables et surtout très captivants.

George est un jeune homme qui gagne sa croûte en trouvant des informations pour Judith, un chasseur de vampires. Décidé à changer de vie et à quitter la Nouvelle Orléans, il accepte une dernière mission... pour découvrir que ses informateurs se font assassiner les uns après les autres.  Coincé dans les bas-fonds de la ville regorgeant de vampires, George va avoir beaucoup de mal à toucher sa paie et encore plus à s'en sortir vivant.

De quoi avoir l’eau à la bouche avant ce film très attendu évidement.

Bon visionnage !

Le site : http://www.fearnet.com/bloodtrails/

PART 1



PART 2



PART 3

25/09/2007

Votez pour votre film d'horreur préféré!

da326963e727e863d44a57573d9e0c35.jpg

Cette année aura lieu le 23 octobre à Los Angeles la deuxième remise des Scream Awards récompensant le cinéma d’Horreur, de Science-fiction, Fantasy et Comics. Une cérémonie réservée exclusivement au cinéma du genre et que nous aimerions tous pouvoir un jour y participer la bave aux lèvres.

Cette année le film « 300 » semble truster les nominations dans pas moins de 12 catégories différentes suivi de près par Grindghouse et Spiderman III.

Et comme pour remercier les nombreux fans fidèles et passionnés de ces quatre genres il leur est possible de voter du 7 septembre au 19 octobre notamment pour leur réalisateur, acteur ou film préféré sur le site officiel suivant : scream.spiketv.com.

Je vous offre en format PDF la liste des nominés afin que vous puissiez faire votre choix avant de voter: Scream Awards.pdf

En cadeau, voici un extrait de la cérémonie de l’année dernière avec un Rob Zombie (ben oui c’est un peu mon chouchou) hilare et moqueur (si, si).

ffcc1a3449b9f20ca20c62e2ae253ecc.jpg

 

24/09/2007

Date de sortie Halloween

38781d42ec70a64039eb9ccb6ddb8732.jpg
La date de sortie en Belgique de Halloween du maître Rob Zombie est fixée au 31/10/2007.
Encore un mois à tenir!!! 

14:40 Publié dans News | Lien permanent | Commentaires (1)

Carmen Electra

Moi fainéant ? Mais je ne vous permets pas! Je cherche la facilité ? Et ben oui je l’avoue… C’est lundi, le début de semaine et donc on ne se foule pas trop ok ? Et que je vous mets la Carmen Electra dans la vue ! Paf ! Venez maintenant vous plaindre hein ? Ce fut un travail harassant de devoir choisir entre toutes les photos. Le tri fut difficile ! Pire qu’à Val Duchesse ! La bio ? On s’en fout un peu non ? On la connaît notre Carmen ! 35 ans, Playboy, Love with Prince, Alerte à Malibu, Love with Denis Rodman, Scary Movie, Love with Dave Navarro. Allez maintenant les photos….

f11fb3b3f4b529daa62355ee2990f0ea.jpg06832507bd45bc87c531f61eb0f26115.jpg9056f95a5b146b250f4c2fd77de8feed.jpg10bc8101e3923e9da27168206718a38c.jpga39d2af74194d9dd59626fee85822538.jpg

23/09/2007

Un numéro historique!!

ed13cf1062fe17a7925e2e83482dce9a.jpeg

C’est le moment que tous les amateurs d’horreur attendent avec impatience chaque mois. L’arrivée dans les kiosques du nouveau Mad Movie. Pauvre marchand que j’ai harcelé chaque jour : « et mon Mad, toujours pas arrivé ? ». Le numéro 200 est enfin là et anniversaire oblige il est dantesque ! 196 pages regorgeant d’infos croustillantes avec au menu : 30 days of night, Death Sentence, The Strangers, et surtout les 100 meilleurs films de la rédaction depuis 1996 ainsi que les 13 meilleurs réalisateurs d’horreur actuels. Devinez qui ils sont…

 

 

00:05 Publié dans Insolite! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : horreur, gore, mad movies

22/09/2007

28 Weeks Later: la critique de Max

b72d563d21e74edaee39bc43897dde9d.jpg

En attendant d'aller de mes propres yeux voir ce chef d'oeuvre annoncé voici la critique de Max, Chief Master Blogs DH, bien inspiré et assez critique...

Mercredi 16h50…. Je suis à la bourre et bien sûr le train est en retard ! Remarquez après avoir fait Ath - Bruxelles en 1h30 le matin, on est plus à ça près ! Je rencontre un visage connu (qui lira ces quelques lignes !!!) sur le quai ! Bonjour - Au revoir, mon train est là !

La séance DU film que j’attends depuis un petit moment débute à 20 heures à Tournai… et avant ça, je dois faire un crochet chez moi…. Ben oui, après une dure journée de labeur !

Finalement, j’arrive bien à l’heure, et même à l’avance à Tournai !

Un petit café pour se réveiller et hop, direction la salle 6… 

19h45, on entre dans la salle…Quelques lancements - le nouveau Michelle Pfeiffer (The good one)  a l’air excellent ; l’amnésique qui prépare un casse contraint et forcé aussi d’ailleurs ! (Je ne reviens plus sur le titre), les pubs, re-lancements et puis, enfin, le film commence !

N’ayant pas vu le premier, je suis un peu « largué » au début du film. On reconnaît bien sûr le perso principal, mais je ne sais pas dire si c’est un flash back qui ramène au film précédent ou si ce sont des éléments nouveaux.

Toujours est-il que, pour la suite, ca n’aura plus beaucoup d’importance, l’hécatombe étant programmée ! Mais bon, je vais pas spoiler non plus !

22h05, on quitte la salle, le sourire aux lèvres mais néanmoins mitigés

C’est le problème des films dont on attend monts et merveilles. Quoiqu’il arrive, on reste toujours un petit peu sur notre fin… C’est logique en fait !

Il y a quelques longueurs, mais aussi quelques fameux morceaux de bravoure et, surtout, 3 moments d’anthologie (à chaque fois accompagnés d’un superbe morceau de hard rock).

Très chouette aussi, la manière dont les scènes sont filmés. C’est du « fait main » (un peu comme dans La vengeance dans la peau) et la caméra s’affole et tremble (immersion totale) quand l’action s’emballe (è autant dire très souvent !)

J’ai cité La vengeance dans la peau, je pourrais aussi citer V pour Vendetta (pour le totalitarisme et le régime mis en place, pour l’impression de propreté dans le côté nettoyé de la City), Resident Evil 2 (les zombies bien sûr, mais aussi le tir sur la foule) ou encore Children of men (Le mauvais côté non reconstruit de Londres dévasté est très ressemblant).

Au final, il s’agit donc d’un très bon film (soutenu par une fantastique bande annonce que je vais d’ailleurs m’empresser de téléch… euh d’aller acheter au Forum !), avec des scènes filmées de manière très forte.

Attention tout de même… Ce n’est pas Saw IV (heureusement, car celui-là il va grotesque !) mais ce n’est pas à mettre sous tous les yeux quand même…

Quelques « exécutions » sont assez violentes et difficiles à regarder.

Ce n’est pas la tuerie annoncée, mais le contrat est très bien rempli…

Si je dois le coter, je lui donnerais donc un 7,5/10…(ou pour faire comme à l’école 7,582/10)

A conseiller….