Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/08/2007

Creep

b9d933952b65be8ee5bf5604d8893523.jpg

C’est en relisant hier mes critiques déjà parues que je me suis rendu compte que j’avais omis bon nombre de bons films pourtant déjà vus depuis un certain temps. C’est le cas notamment de la première perle de Christopher Smith devenu en deux films un des réalisateurs les plus attendus.

Comment ne pas revenir sur Creep et son univers glauque, underground et profondément gore ? Une jet-setteuse, limite pétasse, décide de prendre le métro pour se rendre à une soirée où Georges Clooney sera parmi les invités. Evidement, s’endormant sur son banc elle rate sa rame et se retrouve enfermée dans le métro londonien à une heure fort tardive. Commence alors une course poursuite avec un monstre sanguinaire fruit d’expérimentations médicales sordides bien décidé à donner le foie de sa victime aux rats ou bien de réaliser un examen gynécologique des plus… « poussés ».

Dans ce film les deux coups de génie de Christopher Smith sont le choix de Franka Potente pour le rôle principal et le cadre sombre et inquiétant du british subway.  La belle allemande, sexy dans sa petite robe jaune et ses bas résilles, oublie de tortiller du popotin pour courir vite, très vite et ne pas se retrouver aux mains d’un tortionnaire remarquablement interprété qui lance des cris stridents à vous glacer le sang. L’absence de musique renforce le côté sombre du film et l’isolement des protagonistes nous fait craindre une issue malheureuse tout le long.

La scène la plus marquante sera sans nul doute celle où le monstre humain (The Creep) imite grossièrement les gestes du gynécologue avant une opération et éventre au final sa victime du jour (une pauvre SDF) par le sexe.

Un film sans répit qui renoue avec la tradition du bon gore sans concessions et qui vous tient en haleine 1h30 durant.

Deux ans plus tard Christopher Smith allait nous offrir le désormais mythique Severance…

Ma note: 8/10 

Les commentaires sont fermés.